Vendee Globe : J + 60 et 18h à 40 milles du 30e parallèle sud

par Team Sports Vendée.fr  -  10 Janvier 2013, 07:19  -  #VENDÉE GLOBE

Vendée Globe 2012 teamsportvendee E-B (59)

  • Les hommes de l’Atlantique
  • Akéna Vérandas et Acciona en Atlantique
  • La trajectoire quasi parfaite d’Hugo Boss
  • Abandon officiel de Bernard Stamm sur Cheminées Poujoulat

Si les deux leaders continuent leur route au près à quelques encablures du 30e parallèle sud, deux marins viennent de rejoindre le groupe des hommes de l’Atlantique. Après plus de 60 jours de mer, Arnaud Boissières et Javier Sanso ont arrondi le célèbre rocher du bout du monde et font désormais route vers le nord. Naviguant sur une trajectoire idéale, Alex Thomson refait son retard sur Jean Pierre Dick et pointe ce matin à 60 milles, mais son option à l’ouest pourrait lui être favorable au fil de la journée. Après avoir signalé son abandon au comité de course hier soir, Bernard Stamm a depuis retrouvé des forces pour son bateau et lui-même et navigue de nouveau vers Les Sables d’Olonne.

Toujours au près dans un flux de nord d’une quinzaine de nœuds, les deux leaders continuent la longue remontée de l’Atlantique sud, Armel Le Cleac’h grappillant quelques milles à chaque nouveau classement. En 24h, le skipper de Banque Populaire réduit l’écart de 14 milles. Un écart qui se resserre d’ailleurs pour toute la flotte. Hormis le trio de tête, l’ensemble des concurrents bénéficie de conditions propices à la vitesse avec un vent souvent portant qui oscille entre 15 et 25 nœuds.

Vendee-Globe-2012-teamsportvendee-E-B--76-.JPG

Akénas Vérandas et Acciona en Atlantique

Après le passage de Mike Golding (Gamesa), Dominique Wavre (Mirabaud) et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), la fin de soirée et la nuit ont été marqués par l’arrivée d’Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) et Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) au cap Horn. C’est à 21h35 TU et 00h55 TU que les deux marins ont salué le rocher mettant ainsi un terme à la longue traversée du Pacifique. Un passage un peu particulier pour Arnaud Boissières qui, dans une conversation du bout du monde, racontait son histoire à des touristes embarqués sur un paquebot croisant dans le coin. « … Yes we have swimming pool on board, two bars, one discothèque, patati, patata.Ok, bien moi j'ai un chorizo aux fesses et un chocolat suisse qui me démangent. Bref, il n’a rien du comprendre, mais a bien rigolé. Il a retransmis ce que je disais au salon!!! Ils étaient bien au courant du Vendée Globe et connaissaient même mon nom. C'est un coup à vendre une véranda ça ! L'équipage m’a souhaité bonne route et a fait deux trois pouet pouet avec sa machine a vague!!!!! Ils vont leur faire payer l'option "voir un concurrent du Vendée Globe"!!!!!! » nous écrivait Cali avec humour.

Avec ces deux noms en plus sur la liste, ils sont désormais 9 en Atlantique. Les prochains marins attendus sont Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) ainsi qu’Alessandro di Benedetto (Team Plastique). Ils sont respectivement à 1340, 1615 et 2340 milles du Horn et naviguent toujours aussi vite, di Benedetto signant encore la plus belle progression en 24h avec 386 milles.

Vendee-Globe-2012-teamsportvendee-E-B--81-.JPG

La trajectoire quasi parfaite d’Hugo Boss

Sur la cartographie du site internet du Vendée Globe, la trajectoire d’Alex Thomson sur Hugo Boss est calé sur l’orthodromie (chemin le plus court entre le départ et l’arrivée). Une route très proche du continent sud-américain qui permet au marin britannique de parcourir moins de terrain que son concurrent direct, à savoir Jean Pierre Dick sur Virbac Paprec 3. Si ce dernier navigue actuellement au près dans 20 nœuds de vent, Alex Thomson bénéficie d’un angle plus propice à la vitesse avec un vent de sud de 20 nœuds. Dans cette configuration, Thomson grappille les milles et ce matin ne pointe plus qu’à 60 milles derrière Dick. En 24h, cent milles viennent d’être comblés et l’histoire devrait continuer encore quelque temps.

Vendee-Globe-2012-teamsportvendee-E-B--120-.JPG

L’abandon de Bernard Stamm

C’est désormais officiel et c’est hier soir à 18h11 que la nouvelle est tombée. Bernard Stamm, skipper de Cheminées Poujoulat a déclaré à la direction de course son abandon suite à l’assistance qu’il a reçue après le passage au cap Horn. Benard Stamm ne figure donc plus sur les classements, mais continue seul sa route vers les Sables d’Olonne.

 Votre Nom Autour du Monde 1

Pendant ce temps !

Actuellement positionné au nord des îles Malouines, Jean Le Cam, skipper de SynerCiel bénéficie de bonnes conditions pour faire de la route tout comme Mike Golding qui navigue actuellement au sud de ces mêmes îles.Après quelques bords dans le détroit de Lemaire, Dominique Wavre sur Mirabaud doit négocier au mieux le passage des Malouines. Alors option ouest ou est ? Cette décision devrait être prise dans le courant de la journée.