François Gabart remporte le Vendée Globe, Armel Le Cléac'h deuxième

par Team Sports Vendée.fr  -  27 Janvier 2013, 23:39  -  #VENDÉE GLOBE

20130127_164707.jpg

Trois heures et dix-sept minutes entre les deux marins  

78j 02h 16' 40'' « Il faut la foi, sinon c’est une punition »

Premier Vendée Globe, première victoire, plus jeune vainqueur deest repu de ces moments rares.

Pieds nus, le visage à peine marqué par ses 78 jours et 2 heures de mer, François Gabart a ensuite pleinement joué le jeu des questions – réponses avec la presse. Il a livré du même coup le portrait d’un garçon terriblement lucide, mais aussi sensible et authentique.

francois-gabart-macif

D’un objectif à l’autre

« Je pense que je suis parti sur cette course sans l’optique de gagner. Ce n’était pas mon objectif numéro 1. Avec MACIF, on voulait faire une belle course. Dire que je voulais finir premier, ça aurait été trop ambitieux avant le départ. Mais à un moment donné, quand on était dans l’Indien et que j’ai doublé Armel, je me suis dit que je pouvais jouer la gagne ».

Une chaude dernière nuit

La dernière nuit a été franchement dure. Les conditions ont été difficiles et j’aurais pu tout perdre. Tu dois être à l’attaque sans prendre de risque. Dans 40 nœuds, ce n’est pas facile. Quand tu prends des surfs à cette vitesse dans le noir au milieu des cargos et des pêcheurs, ce n’est pas simple. Quand on passe les rails de cargos, c’est le plus facile. Avec l’AIS, on les repère bien donc c’est facile. On sait qu’il n’y a pas de pêcheurs. Dans le golfe de Gascogne, ce n’est pas la même chanson car il y a beaucoup de bateaux de pêche. La nuit dernière, je savais qu’il y avait un bateau pas loin mais je ne le voyais pas.

« Merci Armel »

Je vais dire merci à Armel. Merci de m’avoir fait vivre cette compétition parce que sans lui, elle n’aurait pas eue lieu. Et merci aussi d’être resté derrière (rires).

20130127 182638

Armel Le Cléac’h : 99% heureux, 1% déçu !

Armel Le Cléac’h a franchi la ligne d’arrivée du Vendée Globe dimanche 27 janvier à 18 heures 35 minutes 52 secondes, heure française. Le skipper de Banque Populaire termine deuxième de son deuxième Vendée Globe, 3 heures 17 minutes et 12 secondes derrière François Gabart. C’est le plus petit écart entre le premier et son second dans l’histoire de la course !

Son temps de course est de 78 j 5 h 33 mn et 52 sc. Il aura donc mis 11 jours 4 heures et 6 minutes de moins que lors de sa précédente participation. Vitesse moyenne sur le parcours théorique (24 394 milles) : 13 nœuds. Distance réellement parcourue sur l’eau : 28056,55 milles à la vitesse moyenne de 14,9 nœuds. Pas de quoi rougir

A 18h35, dans les lumières magiques du soleil couchant, Armel Le Cléac’h s’est glissé sur la ligne d’arrivée du Vendée Globe pour la deuxième fois de sa carrière, 3 heures et 17 minutes seulement après le vainqueur François Gabart. Le skipper de Banque Populaire a réalisé une course dense, aux avant-postes, en accord avec ses aptitudes de compétiteur et les performances son bateau. La déception de ne pas avoir réussi à faire mieux qu’en 2009 a vite été effacée par la satisfaction du travail accompli et le bonheur d’être arrivé. C’est donc un Armel le Cléac’h épanoui qui s’est présenté devant la foule dans le chenal des Sables d’Olonne.

20130127_192048.jpg

« Ça se termine vraiment bien. J’ai vécu une superbe remontée du chenal avec ce public incroyable. Je pense qu’il y a eu des belles images, mais moi en tout cas, j’en ai plein les yeux. On ne s’habitue pas à cet engouement. J’avais vraiment à cœur d’arriver dans les bonnes heures pour le chenal. J’ai cravaché pour arriver pour le public parce que je savais qu’il y avait beaucoup de monde. C’est fou. »

Sa dernière nuit.

Il y avait du vent fort la nuit dernière et la mer était assez formée. Il y avait aussi beaucoup de trafic au niveau du cap Finisterre. J’ai un peu slalomé entre les bateaux mais avec l’AIS, ça allait. Un moment dans la nuit,  j’ai eu l’alarme qui a sonné. C’était le trimaran d’Oman a croisé un mille devant moi, c’était sympa, surtout que je connaissais les gars. ©photo teamsportvendee.fr E-B