GOLDEN GLOBE RACE : Jean-Luc Van den Heede 100 jours d’avance !

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  18 Septembre 2018, 18:45  -  #NEWS, #VENDÉE GLOBE, #SOLITAIRE DU FIGARO, #VOILE, #ROUTE DU RHUM, #GOLDEN GLOBE RACE, #GGR, #GGR2018, #LES SABLES d'OLONNE, #goldengloberace, #lsoagglo

VDH A LANZAROTE

VDH A LANZAROTE

Voilà un peu plus de 74 jours que les 18 skippers de la GGR 2018 se sont élancés du port des Sables-d’Olonne et déjà 7 abandons et un skipper hors course.

La course est très intense, mais elle est loin d’être terminée, y compris pour le leader et l’aîné de la flotte, le Sablais Jean Luc Van den Heede.

Après 7 abandons dont ceux d’Are Wiig à Cape Town en Afrique du Sud et celle du Vendéen, Antoine Cousot à Rio de Janeiro : (ces deux marins mettent fin à leur participation à la course, le premier sur casse matérielle, victime d’un démâtage lors d’un 360 dans une grosse vague et l’autre sur blessure à l’épaule et au pied), tous reste à faire pour arriver à bon port.

De son côté, Francesco Cappelletti (catégorie Carozzo) a finalement pris la décision de se diriger vers le Brésil après le bris de la partie basse de son régulateur d’allure.

En ce qui concerne le classement au 18 septembre 2018, toujours en tête de la course, Jean Luc VDH maintient le Cap, proche de l'Australie.

Après le Cap de Bonne Espérance, le vieux loup de mer (73 ans) va passer le Cap Leeuwin, sur son Rustler 36 Matmut, il s'agit du 2ème drop point situé au large de la ville de Hobart, au sud de la Tasmanie.

A un tiers de cette course autour du monde en solitaire à la voile de 30 000 milles sans escale, sans toucher terre, sans aide extérieure ni ravitaillement, VDH a encore augmenté son avance, avec un peu plus de 1200 milles devant le Néerlandais Mark Slats.

Toujours dans la limite haute d'un système dépressionnaire qui le propulse à plus de 7 nœuds dans une mer grosse mais encore maniable, le marin sablais bénéficie toujours d'un solide vent porteur idéalement orienté pour faire de la vitesse pendant que son premier poursuivant tamponne dans une zone de calme. Demain, les poursuivants ne seront plus dans le même système météo, rendant les opportunités de retour encore plus compliquées...

CONFERENCE DE PRESSE DU 18 SEPTEMBRE 2018

CONFERENCE DE PRESSE DU 18 SEPTEMBRE 2018

Heureusement, Mark Slats, Gregor MCGuckin, Abhilash Tomy et Uku Randmaa vont bénéficier de bons vents de nord qui vont virer un peu à l'ouest demain et les pousser fort dans la bonne direction. Ce sera moins simple derrière une fois de plus.

Si Susie Goodall, la seule femme, devrait échapper à la zone de calme en formation dans son tableau arrière, Istvan Kopar et Tapio Lehtinen, dont les routes convergent à nouveau, n'auront à priori pas cette chance et pourraient bien y rester englués pendant deux jours (dimanche et lundi).

Même punition pour Igor Zaretskiy, Loic Lepage et Mark Sinclair qui, s'ils glissent actuellement dans un bon flux d'ouest sous la pointe de l'Afrique du Sud, seront très ralentis ce week-end, avant à leur tour de retrouver de bons vents de nord-ouest virant progressivement à l'ouest puis au sud...soit dans la bonne direction.

#AbhilashTomy et #MarkSlats ©Christophe FAVREAU 2018#AbhilashTomy et #MarkSlats ©Christophe FAVREAU 2018

#AbhilashTomy et #MarkSlats ©Christophe FAVREAU 2018

En résumer, pendant que Jean Luc Van den Heede bénéficie d'un vent porteur toute la semaine prochaine, le reste de la flotte de la GGR 2018 devra composer une fois de plus avec de nombreuses zones de transitions, ralentissant une fois de plus leurs progression...

VDH, avec plus de 100 jours d’avance sur le record (313 jours et 30 123 milles parcourus) de Robin Knox-Johnston sur son gréement traditionnel, ketch à trois mâts, le Suhaili, à toutes les chances de remporter l’édition 2018 voir de battre le record de The Sunday Times Golden Globe Race), sauf avarie ou soucis de santé !

Le Matmut le Rustler 36 de Jean-Luc reviendrait à bon port (Port Olonna) dans 199 jours ! Cela en se basant sur sa moyenne de 5,3 nœuds sur les dernières 24 heures, ce qui est optimiste, mais avec VDH, tout semble possible.Jusqu’à aujourd’hui, la pire chose avait été la perte d’une de ses chaussures “croc” tombée à l’eau la semaine dernière, mais aujourd’hui, Van Den Heede a annoncé sa première casse. " La manille de la drisse de la trinquette s’est défaite. J’ai dû monter au mât à la deuxième barre de flèche pour réparer – je suis trop vieux pour le faire! " Il a admis.

L’équipe organisatrice de la Golden Globe va proposer des rencontres avec le grand public au centre de formation des métiers de la mer, route de la Cabaude, aux Sables-d’Olonne.

Ces rendez-vous seront l’occasion de faire un point sur l’évolution de la compétition et d’échanger avec Don Mcintyre et les autres organisateurs de la Golden Globe Race.

La première rencontre se déroulera le  mardi 18 septembre, de 9 heures à 10 heures.

Van Den Heede GGR2018

Van Den Heede GGR2018

©photos et texte Eric Brondy / Golden Globe Race C-Favreau. #VDH #GGR #GoldenGlobeRace #GGR2018 #LSOA