LE VENDEE GLOBE VA SE JOUER AU SPRINT ; LE CHOC DES TITANS

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  18 Janvier 2017, 09:30  -  #VOILE, #VENDÉE GLOBE, #NEWS, #ROUTE DU RHUM, #SOLITAIRE DU FIGARO

© jean-marie-liot-dppi-vendee-globe© jean-marie-liot-dppi-vendee-globe

© jean-marie-liot-dppi-vendee-globe

Extraordinaire fin de course sur le Vendée Globe. Alex Thomson refuse de renoncer face à Armel Le Cléac'h, qu'il talonne désormais puisque moins de 40 milles séparent les deux hommes à la veille de l'arrivée prévue aux Sables d'Olonnes.

 

Le Gallois Alex Thomson poursuit sa formidable remontée sur le leader du Vendée Globe, le Français Armel Le Cléac'h : à moins de 36 heures de l'arrivée, ce mercredi à 5 heures du matin le skipper de Hugo Boss ne compte plus que 39,48 milles de retard.

 

Thomson a encore grappillé 18 milles lors des dernières onze heures de course, ce qui promet un sprint palpitant jusqu'à l'arrivée aux Sables d'Olonne prévue jeudi dans la matinée. Après 72 jours de course, Le Cléach (Banque populaire VIII) pointait à 383 milles de l'arrivée.

 

Si Jérémie Beyou (Maître Coq) et Jean-Pierre Dick (St Michel-Virbac) sont installés respectivement aux 3e et 4e places, la bataille pour la 5e place a repris de plus belle: Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) a dépassé Jean Le Cam (Finistère Mer Vent), mais ils sont au coude à coude.

 

Pour les deux premiers, le suspense est donc relancé ? Pas tout à fait…

 

La situation météo n’offre plus d’autres options à Thomson que de suivre Le Cléac'h. Reprendre une soixantaine de milles au Breton relèverait tout simplement de l’exploit.

Armel Le Cléac'h n’aura gagné le Vendée Globe qu’après avoir franchi la ligne devant Les Sables-d'Olonne. Autrement dit, le skipper de Banque Populaire ne peut plus perdre cette 8e édition du Vendée Globe.

 

Car gagner 62 milles au finistérien est tout simplement impossible. Sauf casse ou collision, bien sûr !