Vendée Globe: le Britannique Alex Thomson vire en tête

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  14 Novembre 2016, 15:19  -  #VENDÉE GLOBE, #VOILE, #SOLITAIRE DU FIGARO, #ROUTE DU RHUM, #NEWS

Hugo Boss

Hugo Boss

Impérial, Le Cléac’h (Banque Populaire) qui menait vendredi toujours la bande de furieux qui affichaient des moyennes de multicoques (une vingtaine de noeuds), avec, scotché dans son sillage comme le sparadrap du capitaine Haddock, l’indécrochable Vincent Riou (PRB).

Avec son Imoca (monocoque de 18,28 m) à foils, "le chacal" (surnom de Le Cléac’h dans le milieu) ne lâchais rien. Mais Riou, dont le voilier est équipé de dérives classiques, non plus. Ça promet...

 

Mais, il fallait sans compter avec le Britannique Alex Thomson a pris des risques et est parvenu à doubler les deux Français de tête, Armel Le Cléach' et Vincent Riou, une semaine après le départ du Vendée Globe.

Une remontée canon. Alex Thomson a pris les commandes du Vendée Globe, samedi en fin de journée. Le Britannique possède désormais 26 milles d'avance sur Vincent Riou (PRB) et 27 sur Armel Le Cléac'h.

Depuis trois jours, le puissant monocoque d'Alex Thomson (Hugo Boss) dépasse un à un ses concurrents, grâce à des moyennes de vitesse impressionnantes. Le nouveau leader a également pris le risque de passer au milieu de l'archipel du Cap Vert, plutôt que le contourner par l'ouest.

 

A l’entrée du " pot au noir "

 

Un choix qui permet au Britannique de rester en tête lors du dernier pointage aux abords du « pot au noir », cette zone équatoriale où alternent calmes plats et grains soudains.

Le groupe de tête est entré dans le fameux Pot au Noir. Les vitesses ont déjà chuté (entre 6 nœuds pour PRB et 10 nœuds pour Hugo Boss.

 

Hugo Boss a fait le choix de plonger plein Sud. Il s’en sort  plutôt bien pour l’instant. Il a réussi à passer entre les gros cumulonimbus, ces nuages noirs qui montent très haut dans le ciel. PRB et Edmond de Rothschild sont partis dans l’Ouest. Ils ne sont pas plus rapides que le bateau anglais. La roue pourrait tourner. Réponse demain matin, à la sortie du Pot au Noir. 

 

Par ailleurs, l’élastique s’est tendu entre la tête de flotte et les derniers concurrents. A 18h00 vendredi, l’Espagnol Didac Costa (One Planet One Ocean), reparti jeudi des Sables-d’Olonne après avoir réparé une avarie, pointait à près de 1400 milles de Le Cléac’h !

 

Les 29 skippers profiteront également ce soir d’une pleine lune exceptionnelle, puisque cette dernière est très proche de la terre. La lune sera plus grosse qu’habituellement. On le remarquera tout particulièrement vers 19h00 après son lever. Ça sera donc une nuit très lumineuse, ce qui aidera les skippers à mieux repérer les grains.

Ensuite, la question de la route à choisir le long du Brésil se posera.

A quelle distance de l’Ile de Fernando de Noronha faudra-t-il passer ?