LES GRANDS CHIFFRES DU VENDÉE GLOBE 2016

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  2 Novembre 2016, 10:33  -  #VENDÉE GLOBE, #VOILE, #ROUTE DU RHUM, #SOLITAIRE DU FIGARO, #NEWS

LE VENDEE GLOBE 2016

LE VENDEE GLOBE 2016

Dans 5 jours, le dimanche 6 novembre à 13h02, 29 skippers s'élanceront des Sables d'Olonne pour la huitième édition du Vendée Globe. Avec plus de 680 000 visiteurs sur le Village du Vendée Globe depuis l'amarrage des bateaux à Port Olona, et un dispositif média français et international jamais vu sur le départ, ce Vendée Globe résonne plus que jamais comme un extraordinaire événement planétaire. Certains grands chiffres valent parfois mieux qu'un long discours…

 

Explosion de la fréquentation du Village Officiel : 380 000 visiteurs la deuxième semaine !

 

Avec plus de 300 000 visiteurs sur site dès la semaine d'ouverture, la fréquentation du Village Officiel du 8ème Vendée Globe affichait déjà un premier beau score. Le nombre de visiteurs n'a fait que progresser pour atteindre 380 000 la deuxième semaine.

 

Le Vendée Globe en quelques chiffres :

 

Le Village du Vendée Globe

 

300 000 : Le nombre de visiteurs la première semaine après l'ouverture du village

 

380 000 : Le nombre de visiteurs la deuxième semaine…

 

Les Médias sur le départ

 

22 : Nationalités représentées

 

31 : Repreneurs du Live (vs 18 Repreneurs en 2012-2013) diffusé sur le site internet, Dailymotion, Youtube, Facebook du Vendée Globe, de 8h45 à 11h00 et de 12h30 à 13h30.

 

45 : Télévisions sur site

 

80 : Chaînes de TV mobilisées (vs 65 chaines en 2012-2013), françaises, européennes, outre Atlantique, outre-Manche et asiatiques. Une couverture planétaire avec la présence sur site d'équipes de CNN, NHK Japan, la Radio Télévision Suisse, la RTBF… entre autres

 

150 : Médias étrangers sur le site pour le départ

 

190 : Pays couverts

 

1100 : Journalistes accrédités

 

Le Vendée Globe 2016

 

1 : Ancien vainqueur au départ : Vincent Riou (en 2004-2005)

 

2 : Le nombre d'anniversaires qui seront fêtés en mer jusque mi-février (Conrad Colman le 2décembre, Didac Costa le 22 décembre)

 

4 : Parrains officiels :

       - Vendée, le Département : le Conseil départemental de la Vendée

       - Sodebo

       - La ville des Sables d'Olonne

       - La Région des Pays de la Loire

 

5 : Marins prennent le départ pour la quatrième fois : Bertrand de Broc, Jean-Pierre Dick, Jean Le Cam, Vincent Riou et Alex Thomson

 

7 : Bateaux équipés de foils, dont 1 seul bateau ancienne génération : Maitre Coq

 

8 : Editions. Lancé en 1989, le Vendée Globe, qui se déroule tous les quatre ans, en 2016-2017 en est à sa huitième édition.

 

10 : nationalités représentées avec pour la première fois 1 japonais, 1 Néerlandais, 1 Néo-Zélandais et 1 Irlandais au départ.

 

14 : le nombre de bizuths, c'est-à-dire les marins qui prendront part à leur premier Vendée Globe : Didac Costa, Thomas Ruyant, Alan Roura, Morgan Lagravière, Sébastien Destremeau, Conrad Colman, Kojiro Shiraishi, Peter Heerema, Romain Attanasio, Eric Bellion, Fabrice Amedeo, Enda O'Coineen, Paul Meilhat, Stéphane Le Diraison.

 

18,28 : la longueur en mètres des monocoques en lice (soit 60 pieds)

 

23 : l'âge du plus jeune marin engagé, le Suisse Alan Roura

 

43 : années d'écart entre Alan Roura (23 ans) et Rich Wilson (66 ans), le benjamin et le doyen du Vendée Globe.

 

50 : le pourcentage de bateaux en plus par rapport à 2012

 

72 : c'est le nombre de points GPS (les waypoints) qui composent la délimitation de la zone interdite, appelée sur le Vendée Globe, la Zone d'Exclusion Antarctique. La surveillance permanente de la dérive des glaces par CLS a permis de faire évoluer la zone et de faire remonter trois points GPS au large de l'Afrique du Sud. Si cette ZEA peut évoluer durant la course toujours dans un souci de sécurité suivant le mouvement des growlers et icebergs, 4 point GPS ne bougeront jamais : ils se situent dans le sud est de l'Australie par 46°00.00'S et entre 105°00.00E et 120°00.00E.

 

78 : jours, 2 heures et 16 minutes, lors de la dernière édition, arrivée en 2013, François Gabart a explosé le record du Vendée Globe. Le Français a amélioré de 6 jours la précédente référence établie par Michel Desjoyeaux sur le Vendée Globe 2008/09.

 

80 : jours. Seuls deux marins ont bouclé le Vendée Globe en moins de 80 jours, le chiffre mythique de Philéas Fogg : François Gabart et Armel Le Cléac'h en 2013.

 

1998 : l'année de construction des plus anciens Imoca de la flotte 2016 (Famille Mary-Etamine du Lys de Romain Attanasio) et TechnoFirst-faceOcean (Sébastien Destremau).

 

24 020 : milles, soit 40.075 kilomètres à parcourir, en théorie. Sachant, que la majorité des concurrents font plus de route, parfois plus de 52.000 kilomètres, pour éviter les icebergs ou les anticyclones (zone de vent faible).

 

Pour un salaire de misère !

 

160 000 € : sera la prime pour le vainqueur du Vendée Globe 2016.

 

Le meilleur des 29 skippers au départ se verra ainsi récompenser de plusieurs années d’efforts et de préparation, avec plus de 70 jours passés seul en mer. Au final, ceux qui parviendront à boucler la boucle se partageront 600 000 €.

LES GRANDS CHIFFRES DU VENDÉE GLOBE 2016

Et les foils, c'est de la folie ? 

 

180 000€ : Jérémie Beyou, seul skipper à avoir ajouté des foils sur un bateau dit de " l'ancienne génération ", a dû mettre un billet de 300.000 € sur la table. Un pari gagnant puisque le skipper de  " Maître Coq " a remporté la dernière transat entre New York et les Sables d'Olonne. Sur les derniers 60 pieds équipés de foils, la mise au point a été compliquée. Presque tous en ont cassé un ou plusieurs. Sachant qu'une paire de foils coûte entre 160.000 à 180.000 euros...

 

Et le gréement complet, vous le faites à combien ? 

 

230.000 € : Le  prix qu’Il faut compter pour un gréement complet, avec mât en carbone, gréement courant (les câbles qui tiennent le mât) et la bôme.

 

130.000€ : La quille standardisée.

 

Forcément, il faut des voiles, entre 150.000 et 200.000 euros la garde-robe complète

 

Quelles sont les retombées du Vendée Globe ? 

 

Pour la Vendée et la ville des Sables-d'Olonne, c'est le jackpot. Les retombées médias de l'édition 2012 2013 ont été valorisées à hauteur de 180 M€, soit la somme qu'il aurait fallu mettre sur la table en achat d'espaces.

 

Quant aux retombées économiques, l'étude chiffre à 38 M€ de dépenses sur le territoire vendéen, avec notamment 313.000 nuitées supplémentaires.

 

Pour les sponsors aussi, ça peut rapporter, surtout en point de notoriété. A condition de gagner, d'être sur le podium ou de raconter une belle histoire. La 2e place d'Ellen MacArthur en 2001 avait rapporté l'équivalent de 18 fois la mise.

 

Jean-Jacques Laurent, Pdg de PRB, sponsor présent sur six Vendée Globe sur sept, dont deux victoires, admet que " la voile est un très bon support de communication. Avant le top-départ, il faut déjà pouvoir palper la somme que l'on a dépensée ", dit-il.

 

En clair, il faut en avoir pour son argent avant que le bateau quitte le ponton. " Cela ne remplit pas forcément un carnet de commandes, ajoute-t-il, mais c'est bon pour l'image et la communication interne. "