UN EMPLOI DU TEMPS CHARGÉ POUR JÉRÉMIE BEYOU

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  2 Septembre 2016, 11:36  -  #VENDÉE GLOBE, #NEWS

© Vincent Curutchet / DPPI / Maitre CoQ

Condition physique à entretenir, nouveau jeu de voiles à tester, avitaillement à préparer : à un peu plus de deux mois du coup d’envoi du Vendée Globe, le 6 novembre, Jérémie Beyou travaille d’arrache-pied pour se présenter aux Sables d’Olonne dans les meilleures dispositions. Comme ses concurrents, le skipper de Maître CoQ aborde avec excitation la dernière ligne droite avant le grand départ.

 

Après des vacances passées à Barcelone, Jérémie Beyou a retrouvé sa base de Lorient peu avant la remise à l’eau de Maître CoQ le 25 juillet. L’occasion pour lui de redémarrer un gros bloc de préparation physique en compagnie de son coach, Stéphane Eliot. " Les semaines pendant lesquelles je navigue, j’ai une séance d’une heure le matin, j’ajoute en général une sortie en vélo ou en paddle le soir ", raconte Jérémie. " Les semaines sans navigation, nous faisons trois à quatre séances hebdomadaires d’une heure et demie. J’en ai bavé au début, mais après, j’ai senti que je basculais du bon côté, la forme est revenue. "

 

Jérémie a aussi travaillé le foncier, avec notamment une montée du Mont Ventoux à vélo. " C’est la troisième fois que je le grimpais, nous sommes tous arrivés au bout par la voie la plus difficile, celle du Tour de France, c’était un moment sympa ", se réjouit-il.