Cyclisme : Tronet champion de France... le maillot bleu-blanc-rouge ne sera donc pas sur les routes du Tour.

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  29 Juin 2015, 14:04  -  #CYCLISME

Tony Gallopin (2e), Seven Tronet, Sylvain Chavanel (3e) 

© AFP FRED TANNEAU

Cyclisme : Tronet champion de France... le maillot bleu-blanc-rouge ne sera donc pas sur les routes du Tour.

Cet ancien électricien, un Ch'ti de 28 ans, vient de remporter le championnat de France de cyclisme.

 

Quand Steven Tronet achève sa journée de boulot, il ouvre en deux son maillot bleu-blanc-rouge tout neuf, poitrail ruisselant, le ventre qui fait quelques plis sous une grosse médaille d’or.

On dirait un terrassier en marcel. Depuis dimanche, cet ancien électricien, payé au Smic dans le peloton, est Champion de France de cyclisme.

 

Balayés les Tony Gallopin (2e), Sylvain Chavanel (3e) et autres vedettes qui ont perdu au sprint, sur le circuit harassant de Chantonnay (Vendée). Le titre national revient à un coureur modeste, 28 ans, assez inattendu. Après neuf saisons passées en troisième division, ce Ch’ti est encore membre d’Auber 93, raison pour laquelle il ne pourra pas disputer le Tour de France, qui démarre samedi prochain. A la place, Tronet prendra des vacances avec sa femme sur la Costa Brava.

 

En pensant à elle, qui lui a offert massage et réconfort la semaine passée, il fond en larmes.

 

Avant ça, un premier groupe de treize coureurs prend rapidement l'échappée. Mais la chaleur faisant souffrir les organismes et la collaboration fonctionnant mal, les fuyards voient leur avance se réduire considérablement, juste avant que Thomas Voeckler parvienne à rejoindre le groupe de tête, ne comptant plus désormais que six coureurs - Voeckler, Gautier (Europcar), Riblon, Gaudin (AG2R), Coppel (IAM) et Molard (Cofidis).

 

Alors que Voeckler remet un coup de gaz dans la côte la plus compliquée du parcours, un groupe de poursuivants, dont fait partie Barguil (Giant-Alpecin) et Bardet (AG2R), se dégage et à moins de trente kilomètres de l'arrivée, il recolle à la tête. Intercalé entre le peloton et l'échappée, Arnaud Démare, le tenant du titre, accompagné de Moinard (BMC Racing), tente de revenir dans la course, mais son coup de pédale est trop mou.

 

Pas de maillot bleu-blanc-rouge sur le Tour !

Mené d'une main de fer par l'équipe Cofidis, le peloton compte désormais une dizaine de secondes de retard sur le groupe de tête, et le duo Voeckler - Vuillermoz (AG2R) crée un petit écart à trois kilomètres de l'arrivée, qui va se régler au sprint. Coupé par Anthony Roux (FDJ), Nacer Bouhanni (Cofidis) chute, laissant la victoire à Steven Tronet. Le déclassement de Roux permet à Gallopin, troisième sur la ligne, de se classer deuxième devant Chavanel, Barguil, Alaphilippe et Voeckler.

 

Vainqueur d'une étape de la Route du Sud il y a dix jours, Tronet confirme être dans la forme de sa vie au meilleur moment. En revanche, le maillot bleu-blanc-rouge ne sera donc pas sur les routes du Tour de France cette année, Auber 93 n'étant pas qualifiée pour disputer la Grande Boucle.

 

Cette victoire de Tronet rappelle celle de Christophe Capelle en 2000. A l'époque, l'ancien pistard, coureur de l'équipe Big Mat Auber, avait surpris pour tout le monde pour décrocher le titre de champion de France.

 

Quinze ans après, l'histoire s'est répétée...