L'UNION FAIT LA FORCE !

par Sports Vendée "L'Actualité"  -  20 Avril 2015, 10:22  -  #VENDÉE TRIATHLON, #NEWS

Patrick Girard et Luc Bouron encadrent Jean-René Bernaudeau,

affûté, pressé d'être au départ du triathlon des entreprises "Toys-motors"

© Laurent Foreau JDS

L’union fait la force. Y compris chez les organisateurs. Le LSVT avec le soutien du comité de Vendée, la CCO, les trois villes du Pays des Olonnes, l’ECG de La Roche (école de commerce et de gestion) et Toys-Motors planifient une nouvelle épreuve, inscrite au calendrier du triathlon international des Sables des 30 et 31 mai. Patrick Girard s’investit pour que ce premier relais des entreprises soit un succès, comme à La Baule. “C’est une première, les inscriptions commencent à arriver. On espère”, assurent les organisateurs, Luc Bouron en tête. 

 

La réussite n’est pas loin. Il est vrai que le triathlon est abordable : 300 mètres de natation, 10 km de cyclisme et 3 km de course à pied. Le LSVT reste à l’écoute de ceux qui n’auraient pas de nageurs. “L’épreuve est adaptée aux participants”.

 

Parmi les équipes au départ du relais des entreprises le samedi 30 mai, les Cycles Bernaudeau.

 

Avec l’emblématique manager du Team Europcar, Jean-René, ancien coureur professionnel porteur du maillot jaune, le Vendéen grimpeur du Stelvio, le quintuple vainqueur du Midi-Libre, épreuve par étapes préparatoire au Tour de France. Jean-René, l’homme qui sait fédérer et qui, par son approche du cyclisme, est un chef d’entreprise apprécié. Les cycles Bernaudeau s’aligneront avec Sarah Nauleau (l’épouse de l’Olonnais Bryan, coureur professionnel) en natation, Jean-René Bernaudeau sur le vélo et son fils Mathieu pour la course à pied.

 

“Ce genre d’épreuve tisse du lien social dans l’entreprise. La dynamique d’une boîte, c’est le sport. Et là, on n’a pas d’excuse puisque ce sont trois disciplines distinctes à faire à trois. Ça fixe des objectifs dans la société, ça crée du rendement et ça force à une certaine hygiène de vie. Ça fait 20 ans qu’on le sait. Après les gros cigares et les bouteilles de bon vin, c’est le sport qui fédère dans les sociétés”.

 

Une course mais pas que…

 

Le triathlon des entreprises sera quoiqu’il arrive un moment festif. Patrick Girard met l’accent sur la soirée de remise des dossards la veille à la Salorge pour un briefing qui se veut “convivial”, mais aussi le samedi après l’épreuve, vers midi, pour la remise des prix et un apéritif “déjeunatoire”. Un bon moment pour refaire la course ! Jean-René devrait amuser la galerie.